Fraude sur la nationalité: Adjoumani tombe dans les traces du président Bédié

Par Yohann Rachel C – PDCI24

Que ce n’est pas du tout facile de répondre à Henri Konan Bédié ! Surtout lorsqu’il se prononce sur un haut fait du pays, après un temps de réflexion. Le porte-parole du Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), le ministre Kobenan Adjoumani, en a fait le constat. Il a cru pouvoir prendre N’zuzba au mot, qu’il a été obligé de revenir à la charge pour tenter d’expliquer sa pensée qu’il voulait exprimer lorsqu’il déclarait en ces termes : ”Nous n’avons pas peur d’envoyer des étrangers pour constituer notre électorat”. Kobenan Adjoumani croyait ainsi envoyer une flèche au président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié, qui a rappelé et dénoncé, (le 05 juin dernier, lors de l’audience qu’il a accordée aux militants de la délégation communale PDCI-RDA de Koumassi), les problèmes qui mettront à mal la cohésion nationale, si rien n’est fait. Notamment, la prolifération de l’orpaillage clandestin avec des non nationaux armés, la fraude sur la nationalité, l’expropriation des terres et les conflits intercommunautaires. Mais voilà qu’il s’est gravement trompé de cible. Avec cette déclaration, le président de ”sur les traces s’Houphouët-Boigny”, et contre toute attente, donne totalement raison au Président Bédié à propos de la fraude sur la nationalité, qui fait du coup des fraudeurs des électeurs potentiels qui pourraient être enrôlés, en vue de constituer effectivement un potentiel électorat. Bien qu’ayant repris le micro quelques jours plus tard pour expliquer qu’il faisait allusion à ses origines ghanéennes, à celles du Président Bédié, et même à celles de n’importe quel Ivoirien inscrit sur la liste électorale, les propos d’Adjoumani ont déjà fait le tour du monde. Coroborant les affirmations du président du Pdci-Rda. Tellement ils sont audibles et clairs. Ainsi, en voulant minimiser les problèmes réels dénoncés par l’ancien chef d’Etat, qui sait de quoi il parle, le président des ”Traceurs” n’a pu effacer les traces de ce que Bédié a déclaré. Bien au contraire, il consolide durement les propos de son adversaire politique et reste droit dans les traces de Bédié.

Vous pourriez être intéressé par

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *